Delta Club 82 école de deltaplane près de Toulouse Montauban
Apprendre à voler en deltaplane - Trouver une école de deltaplane
Baptême de l'air en deltaplane près de Toulouse Montauban
Météo vol libre
Bibliotheque du Deltaplane
Photos de deltaplane
Vidéo deltaplane
Sites de vol libre
Occasion vol libre : deltaplane, parapente...
Les ailes et les fabricants de deltaplane
Forum du deltaplane


Le Delta CLub 82 est aussi sur Facebook
Ecole de deltaplane dans la région de Toulouse - MontaubanAgendaDivers deltaplane et vol libreDelta Club 82 Ecole de deltaplane

>>> Traduction des commentaires


Accueil bible » Traduction des commentaires

Afin de rendre la bible des ailes delta accessible au plus grand nombre, cette dernière peut être consultée en Français ou en Anglais.
Si vous souhaitez apporter votre contribution au développement de la bible des ailes delta, vous pouvez nous aider à traduire les commentaires fait par d'autres utilisateurs, dans les deux langues.

Page : 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112 
Deltaplane Deltaplane : Icarus 2
Français Envoyer traduction
English PERFORMANCE

Speed range......................18 - 45 mph
Take-off airspeed................20
Landing airspeed approach....... 20-25
Landing airspeed, flare out......4-6
Stall speed......................18
Best glide speed.................20
Minimum sink speed...............19
Sink rate minimum................210 ft/min
Glide ratio maximum..............8.5
Glide ratio minimum..............1.0
Bank angle.......................60 degrees +
Control response.................fast

DIMENSIONS

Wing span (trailing edge)........30'
Wing area sq ft..................192
Aspect ratio.....................5.6
Wing loading lb/ft2..............0.88-1.28
Chord............................41"
Configuration....................biplane
airfoil..........................Eiffel.07
Sweep............................15 degrees
Washout..........................4 1/2degrees
weight lb........................55
Pilot weight max lb..............200
Design "G" load..................4
Ultimate "G" load................6
Folder size......................16"x41"x16'

Deltaplane Deltaplane : Calypso
Français Aile intermédiaire, manoeuvrable, atterrissage facile Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Topfex
Français le pliage mini est à 2m20 une grosse paire de skis, Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Max
Français Envoyer traduction
English I jumped into a Max after only 10 hours in a Ventura. Have found it a fantastic glider to fly on the coast and inland. Is not a hands-off glider. Can be unforgiving if you give it a chance. Is roll unstable. Is a good step up from a trainer.

Deltaplane Deltaplane : Discus
Français En complément et correction de mon commentaire laissé en mai 2005 (après un vol d'essai seulement).
- mise en virage : les efforts sont importants si on est impatient et bourrin comme moi. Maintenant, je fais moins d'efforts en 1) donnant la commande sans insister 2) repoussant la barre pour ralentir et générer le changement de cap. Avant, j'attendais que ça veuille bien s'incliner en tirant dans le coin du trapèze... et là ça s'inclinait trop fort... mieux vaux un coup à droite, retour au centre et pousser la barre.
- avec le drogue-chute, si ton tire bien sur la barre, ça pose vraiment très court ! Mais attention, il faut alors anticiper le poussé (dès qu'on est revenu au neutre)
- le décrochage prévient : la barre devient dure à pousser et on sent une vibration dans l'aile.
- contrairement à ce que j'écrivais après un vol, au bout d'une dizaine, j'ai commencé à sentir et subir le "high siding" (instabilité spirale). Apparemment, il faut éviter toute glissade vers l'intérieur (le dièdre négatif transforme glissade en inclinaison) en repoussant bien la barre, voire en tendant un peu l'aile (1/4).
- tout ce que j'ai dit sur le dièdre était inversé : le dièdre est déjà négatif, donc le kit perfo pour rendre l'aile plus vive rend le dièdre plus négatif encore (le diminue, donc).
Je m'amuse bien avec, mais l'instabilité spirale est un peu fatiguante dans les thermiques turbulents.
Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Seagull Ten Meter
Français J'aimerai bien connaître le prix que pourrait valoir une seagull 11 meter...après tout, un ptérosaure vaudrait des millions d'euros...hey! Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Vj 23
Français Traduction de "Mechanix Illustrated" d'Avril 1973
Article écrit par Wayne Thoms

Les planeurs décollables à pied ont véritablement pris leur essor avec les pionniers de l'aviation de la première heure qui dévalaient les dunes de sable pour améliorer la technologie en vue du vol motorisé.
Un des premiers vols planés en PUL reconnue eut lieu le 28 Aout 1883. Il fut effectué par J. Montgoméry près de San Diego. Quelques années après, en 1891, Otto Lilienthal essayait ses planeurs.
Récemment, con a assisté à un renouveau de cette philosophie de vol. Par exemple, il y a deux ans, un rassemblement spontanné de 15 PUL a eu lieu sur la côte ouest (NDA : on est aux Etats Unis). La plupart des participants n'avaient pas réaliser qu'ils étaient si nombreux à voler dans le coin.
Désormais le mouvement est lancé. Tous les dimanches ensoleillés, on trouve une large collection de PUL le long des dunes de sables situées à trois petits kilomètres au sud de l'aéroport international de Los Angeles. Actuellement, ce sport se répand rapidement à travers le pays _ partout là où l'homme a une fascination pour le vol.
C'est un sport de plein air à bas coût. Alors que la forme des PUL évoluent depuis les cerfs volants géants jusqu'aux ailes volantes biplans, nous sommes en présence d'un des plus évolués. Il (NDA : le VJ 23) est conçu de manière très professionnel,entièrement testé en vol et à porté des constructeurs amateurs.
Conçu par Volmer Jensen et Irv Culver, sa réalisation à coûté à Jensen à peu près 400$ en fourniture. Le temps total de construction est estimé à trois mois de construction en temps libre. Par ailleurs, Jensen est un constructeur professionnel qui vole dans un hydravion conçu et construit par lui même. Il a construit son premier il y a 40 ans (NDA : voir le VJ 11) et en a construit de nombreux autres depuis. Culver est un aérodynamicien qui a conçu le le profil du VJ 23 SwingWing et a fait l'étude en fatigue (NDA : vérification suffisamment rare dans ce domaine aéro pour être souligné...).
La plupart des PUL glissent jusqu'en bas de la pente en quelques secondes ou tiennent le long du relief quand le vent est suffisamment soutenu. Ce qui distingue le SwingWing des autres PUL est sa capacité inhabituelle à se maintenir en l'air. Avec un vent modeste d'une trentaine de km/h, le pilote décolle de lui même en moins de deux ou trois pas, et ensuite vole aussi longtemps qu'il put se maintenir dans la partie ascendante.
Lors d'une démonstration du SwingWing, Jensen est resté en l'air pendant plus de 40 minutes, volant le long et devant une dune d'une altitude de 35 ft (10 m) d'une longueur de 300 yards. La pente de 23° avait l'air d'avoir un excellent rendement idéal pour le vol dynamique.
La vitesse de croisière est comprise entre 25 et 40 km/h, mais pour atterrir, il suffit de se poser face au vent (NDA : aucun commentaire quand au technique de vol de l'époque...!). L'atterrissage se fait en un ou deux pas. Habituellement, l'atterrissage se fait à cause de l'affaiblissement du vent.
Pour les vols de courte durée, le pilote est suspendu par des jambières, mais on peut utiliser un harnais assis avec un siège pour des vols plus longs. Le poids total du SwingWing est de 100 lbs (NDA : 45kg), ce qu semble être un peu lourd à décoller et à poser. Les pilotes, cependant, affirment que ce n'est pas le cas. Le SwingWing peut convenir à des pilotes pesant jusqu'à 200lbs (NDA : 91 kg), mais plus le pilote sera léger mieux se sera.
Le VJ23 se pilote avec la seule main droite à l'aide d'un manche, qui coordonne les ailerons, la dérive et la profondeur. Ce système de contrôle est le secret du caractère sécuritaire du SwingWing. Beaucoup de PUL sont pilotés par déplacement du centre de gravité. Selon Jensen, le problème est qu'avec une aile assez large capable de soaring, il est impossible de se déplacer assez loin du trapèze pour créer de la portance une fois que l'aile a pris une inclinaison suffisante. La conséquence est alors une instabilité spirale et un plongeon jusqu'à ce que l'aile heurte le sol. Jensen pense que c'est une mauvaise idée de voler sous un planeur que l'on ne contrôle pas à une hauteur plus haute que nos jambes peuvent encaisser.
Il n'est pas nécessaire d'être détenteur d'un quelconque brevet pour voler en PUL. Bien que le prototype du VJ23 porte le numero d'enregistrement N474VJ de la Federal Aviation Administration, l'enregistrement, ainsi qu'aucun brevet, ne sont nécessaires. Losque Jensen a entamé la construction du SwingWing, il a contacté la FAA (NDA : équivalent de la DGAC en France) pour savoir si un enregistrement dans la catégorie expérimentale était nécessaire. Après l'examination du SwingWing, un membre de la FAA a estimé que, selon lui, ce devait être le cas si l'appareil était capable de faire du soaring sur de longues distances et à de hautes altitudes, ce qui n'est pas le cas. Plus tard, la FAA a décidé que les PUL, tout comme le parachutisme, ne pénétraient pas de manière significative dans l'espace aérien et donc ne nécessitaient pas de brevet pour les piloter.
Tandis qu'un pilote expérimenté trouvera le pilotage du SwingWing relativement facile, un constructeur sans heure de vol pourra apprendre de lui même. Il devra bien sûr commencer par des vols courts, faciles, atterrir avec du vent, et faire des virages peu inclinés. Jensen note que parce que la vitesse d'évolution se situe entre 16 et 25 mph, la plupart des pilotes d'avion ont un peu de difficulté au début car ils ne sont pas habitués à voler à si basses vitesses. Un simple indicateur de vitesse est fixé près du manche.
Le VJ23 a une envergure de 9,88 mètres d'envergure et une longueur de 4,96 mètres. L'aile cantiveler a une épaisseur relative de 16%, éliminant ainsi le renfort par cables ou haubanages. Les ailes, la queue, la dérive les plans fixes et la profondeur seront ????????, tandis que l'appareil démonté est conçu pour être monté en 30 minutes. Les roues, qui ont étaient fabriquées sur mesure afin d'être les plus légères possible, ne sont pas nécessaire en vol mais rendent le maniement au sol plus facile sur l'aire de décollage. Si le pilote rate son atterrissage et tombe, le VJ23 pourra atterrir sur ses roues en glissant sur le ventre_le ventre du pilote en fait. Il n' y aucun élément structurelle placé directement derrière le pilote qui pourrait le blesser.
Le VJ23 est un des PUL les plus aboutis et il est reconnu pour être l'un des plus sûrs de la nouvelle vague de PUL. Pour le construire il faut acquérir une liasse de plans et un numéro de série auprès de Volmer Jensen, mais aussi une maitrise de la construction bois et certaines compétences.
Les fournitures. Vous n'aurez pas besoin d'avoir de grandes provisions. Vous construirez votre aile en deux parties de 4.88 mètres et vous l'assemblerez avec trois boulons juste avant le vol. La poutre de queue, un tube d'aluminium de diamètre 10 cm et de 4m de long.
Les outils. Le VJ 23 est fait en majorité en bois, tout comme un mdèle réduit, mais en plus facile à construire. En plus des otuils manuels que vous trouverez dans tous les bons magasins de bricolage, vous aurez besoin d'une scie a chantourner, une scie à ruban et une scie circulaire. Une perceuse à colonne pourrait être utile, mais une perceuse à main pourra faire l'affaire.
Aile et empennage. Les ailes, qui pésent 15 kilos chacune, sont dimensionnées avec un facteur de charge limite de 2G et un facteur de charge ultime de 3G-plus que les charges qui seront vues au court de la vie de l'appareil. Le bord d'attaque de l'aile est fabriqué avec un contre plaqué de 1mm, qui est particulièrement beau non peint. Les nervures de bord d'attaque sont en contreplaqué marine de 1cm d'épaisseur, tandis que le spruce (NDA : c'est un type de bois utilisé courammant en construction aéronautique eut égard à sa résistance spécifique) pour les nervures de l'empennage, et des baguettes pour le longeron de l'aile. Jensen n'utilise pas d'epoxy pour le VJ23, preferrant la colle blanche a laquelle il fait pleinement confiance depuis des années. Les ailes et les empennages sont entoilés avec un dacron aéronautique vendu sous le nom de Ceconite, un tissu léger de 1.8oz/sqrd (NDA : pour info, le dacron utilisé sur les ailes delta actuelles est de type 5.8oz/sqrd). L'aile est considérée simple surface car l'intrados du bord de fuite n'est pas entoilé, une considération aérodynamqie qui facilite aussi la construction. Pas besoin de lardage car ????? (NDA : je n'ai pas réussi à traduire le terme anglais). Appliquer le tissu sans le tendre, ensuite appliquer un enduit afin d'assurer l'étanchéité. Le tissu peut alors être tendu à l'aide d'un fer à repasser mais en faisant attention à ne pas tomber dans l'excés. Jensen affirme que l'on peut en effet casser la structure.
Structure et tringlerie. La grande majorité des commandes peut être fabriquée sur plan en suivant les instructions de fabrication. De nombreux essais ont été effectués afin d'avoir un débattement correctes, et le résultat final est une conjugaison jugée correcte par Jensen entre la gouverne de direction, les ailerons et la profondeur. Ils sont conjugués entre eux afin d'avoir une seule commande de vol.
Le Swingwing a une finesse de 9, ce qui signifie qu'à sa vitesse de meilleur angle de plané (18 à 20 mph) il volera jusqu'à 9 fois sa hauteur. Les performances sont modestes comparées aux planeurs traditionnels, certains d'entre eux ayant une finesse de 40. Cela explique pourquoi le VJ23 est docile et facile à piloter.
Avec les 40 années d'expèrience de Jensen en matière de construction de planeurs, le Swingwing semble être un appareil idal pour le constructeur amateur qui s'intéresse aux différentes facettes de l'aviation. Avec le VJ 2", on peut voler partout où il y a une coline avec un terrain d'atterrissage assez grand et une petite brise. C'est le moyen idéal pour apprendre les véritables bases du pilotage. Comme le dit Volmer Jensen lui même, " c'est le sport le plus régénérant. Dès que vos pieds ont quitté le sol, même à quelques mètres, vous avez l'impression de voler à 300 mètres au dessus du sol"
Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Klingberg
Français Envoyer traduction
English I recently ran across the pictures I took of the first flight of the Klingberg wing, with Rol as pilot. It's the reason I decided to do a search for it. I helped Rol do some of the testing and minor design stuff, as he had already done the vast majority by the time I first saw it. It was a highly anticipated event, and the group of us that went to watch this flight were all pretty excited about it - particularly Rol!. It went off without a hitch, and Rol cracked open a bottle of champagne as we all celebrated his maiden flight. Rol, if you read this, please get in touch - it's been years since we've spoken

Deltaplane Deltaplane : Agur
Français Envoyer traduction
English I finally found some info on AGUR , great! but it looks like your searching too! I have an AGUR glider, not sure if its an 1978 AGUR or a 1982 PUMA , pretty sure its the 1978 . the case has a tag that says AGUR Glider with logo, "P.O.B. 2124 HOLON, ISRAEL and lists the phone # and telex (discontinued i believe) with "TECHEN AGUR" after that.
I took some photos of it, though not thtat good, but maybe we can do some info swapping. I wanted the specs, but you dont list any. I will try their phone # you have, the web link isnt their anymore either. contact me if you want to get some photos and well take it from there, do these gliders have any collectors value? They seem quite rare! Mine is in pretty good condition, I want to take lessons and use it, and am wondering about air worthyness, I wanted to put a trike on it. Its built pretty solid by the looks of it. Any more info would be greatly appreciated.

Deltaplane Deltaplane : Asg 23
Français Envoyer traduction
English This photo was taken at the American Cup in 1979.
Myself and Larry Croome were flying the only two production topless models ever in existance, with the Canadian Team. Not sure if the photo is me or Larry. The ASG 23 design needed more mods and tests to be competative with the just released and well finished, Comet 1 by UP which was half thw price and flying well. Tom got rid of crossbar drag by eliminating it and UP (Roy Hagard) covered it up to achieve similar results and a lot less cost.
Page : 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112    haut