Delta Club 82 école de deltaplane près de Toulouse Montauban
Apprendre à voler en deltaplane - Trouver une école de deltaplane
Baptême de l'air en deltaplane près de Toulouse Montauban
Météo vol libre
Bibliotheque du Deltaplane
Photos de deltaplane
Vidéo deltaplane
Sites de vol libre
Occasion vol libre : deltaplane, parapente...
Les ailes et les fabricants de deltaplane
Forum du deltaplane


Le Delta CLub 82 est aussi sur Facebook
Ecole de deltaplane dans la région de Toulouse - MontaubanAgendaDivers deltaplane et vol libreDelta Club 82 Ecole de deltaplane

>>> Traduction des commentaires


Accueil bible » Traduction des commentaires

Afin de rendre la bible des ailes delta accessible au plus grand nombre, cette dernière peut être consultée en Français ou en Anglais.
Si vous souhaitez apporter votre contribution au développement de la bible des ailes delta, vous pouvez nous aider à traduire les commentaires fait par d'autres utilisateurs, dans les deux langues.

Page : 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112 
Deltaplane Deltaplane : Aiglon
Français Extrait du magasine Finesse 10 de 1980 :

"Dernier sorti de l'atelier de Maisons-Alfort, l'Aiglon DANIS ressemble à un SK2 SS mais vole mieux et avec une maniabilité supérieure. Les lattes sont en forme et le profil obtenu possède une forte cambrure très en avant, du style Atlas. La finition est correcte, le montage très rapide du fait de l'emploi d'un parapluie coulissant, l'allure générale de l'aile assez jolie.
On trouve sur l'Aiglon quatre ficelles de rappel aux lattes, ce qui est très bien mais pas du tout suffisant: il n'y a pas, de floatings sur cet appareil, Bernard DANIS reste le dernier constructeur à ne pas admettre les bienfaits de ces deux bouts de tube sur la stabilité longitudinale des ailes.
Un bon point pour les performances qui sont intéressantes et pour la maniabilité qui rend l'aile très agréable à piloter.
Appareil de pilotes intermédiaires, l'Aiglon répond bien à la demande de ceux-ci: il vole facilement et pardonne les erreurs."
Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Tornado
Français Extrait du magasine Finesse 10 de 1980 :

"Le TORNADO est dans la lignée des appareils actuels: 126° d'ouverture, des lattes en plastique préformé, un allongement réduit de 5,84 Le maintien du vrillage en bout d'aile est assuré par des tubes verticaux portant des drisses fixées aux dernières lattes.
L'appareil existe en 2 tailles et ses performances devraient satisfaire la plupart des pilotes."
Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Vulcan
Français Extrait du magasine Finesse 10 de 1980 :

"Après la réussite technique du Super-Scorpion, HIWAY se devait de sortir une machine à la hauteur de ses précédentes réalisations. C'est donc de l'usine de Tredegar qu'est sorti le premier VULCAN, cheval de bataille de HIWAY pour 1980.
Malgré sa ressemblance avec le Super-Scorpion, le VULCAN vise une autre clientèle. Faible vitesse de vol et maniabilité hors pair ont été abandonnées au profit de la haute performance et surtout de la pénétration.
128° d'angle de nez, un bord de fuite hyper-tendu, un fourreau inférieur de bord d'attaque à 30% et une voile très travaillée lui confèrent une plage de vitesse très importante. Un pliage parapluie moulé de toute beauté, un système original de liaison transversale - bord d'attaque et accrochage intelligent des cables inférieurs au nez en font une machine au 1 montage simple et très rapide.
Il faut cependant reconnaître que les possesseurs de Super-Scorpion auront du mal à se faire au VULCAN. La maniabilité a malheureusement bien diminuée et ils devront changer quelque peu leurs habitudes de vol. La finition est irréprochable et la voile impeccable, toujours dans la tradition HIWAY."
Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Lancer 4
Français Extrait du magasine Finesse 10 de l'époque :

"Avec ses 120° d'angle de nez, son allongement de 6,2, ses déflexeurs et ses lattes souples, le LANCER IV fait penser à une machine vieillotte, pas du tout à la mode et destinée aux pilotes que l'on appelle avec dédain «intermédiaires».
Encore une fois, il ne faut pas se fier aux apparences car si le LANCER IV est une aile dont la conception date, c'est vrai, elle fait malgré tout la pige à bien des ailes actuelles beaucoup plus sophistiquées. Elle convient aussi bien aux pilotes intermédiaires qu'aux pilotes de haut niveau, grâce à sa facilité de pilotage, à sa maniabilité agréable et à ses très bonnes performances.
C'est André Chayrou, Pacific Wings, qui se charge de la construction en France du Lancer IV. Les voiles sont fabriquées en Nouvelle-Zélande, pays d'origine de la machine. André Chayrou est donc passé il y a peu de temps du métier de revendeur à celui de constructeur et le résultat est positif. Les LANCER IV made in France sont propres et bien finis. Un système original permet au parapluie de se verrouiller automatiquement, ce qui évite l'oubli toujours possible du fameux push-pin.
Le LANCER IV reste aujourd'hui une machine attirante, autant par ses qualités de vol que par son prix qui la rend extrêmement compétitive."
Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Spad
Français Extrait du magasine Finesse 10 de l'époque :

"L'ESPADON et le SPAD, les deux derniers nés après le STRATO et STARGA sont des appareils intéressants.
L'Espadon, version du Spad sans transversale, est maintenant abandonné.
Peut-être y avait-il un peu trop de câbles!
140° d'angle, des lattes en forme, une double voile à 30 %, une transversale flottante et un parapluie coulissant pour le SPAD. L'aile est maniable et son taux de chute est très bon. La plage de vitesse n'est pas très importante. La finition est bonne, le montage est rapide bien que le parapluie ait parfois tendance à se coincer sur la quille. Pour la sécurité, Véliplane a prévu 4 cordes de rappel et des floatings qui portent justement leurs noms puisqu'ils flottent avec la voile, comme sur les appareils américains.
N'ayez pas peur, il n'y aura pas de taches de graisse ou d'essence sur votre voile car celle-ci est maintenant fabriquée par EOLE2000, dans ses locaux de Salins-Les-Bains."
Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Mosquito
Français Extrait du magasine Finesse 10 de l'époque :

"Dessiné par Roy Haggard, dessinateur en chef chez Ultralite Product depuis 1974. Le «UP Mosquito», comme la plupart des modèles de Roy Haggard est complètement différent, en ce qui concerne le dessin des autres deltas contemporains. Avec sa voile ultra-plate et ses extrémités tronquées, le « Mosquito» est un descendant direct du célébre «Spyder» de Up, le modèle qui a régné dans les cieux sur trois continents en 1977-78.
Vingt prototypes pré-production ont été construits pour des pilotes de compétition U.S. de niveau pour évaluer leurs capacités dans l'épreuve de cross-contry la plus dure du monde, la compétition XC «Classic» et «open» à Owens Valley. Le résultat? Première place: Rich Pfeiffer - U.P. Mosquito. De plus, il y eut 4 U.P. Mosquito dans les 8 premières places, ils remportèrent toutes les épreuves de vitesse et établirent 3 nouveaux records du monde en vol libre."
Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Comanche
Français Extrait du magasine Finesse 10 de 1979 :

"Birdman Sports est le plus vieux constructeur anglais. Ken Messenger, son patron, a conçu le Moonraker 78, le Cherokee et maintenant le Comanche. «High quality Hang Gliders», comme c'est écrit sur tous leurs appareils, constitue son principal slogan.
Le CHEROKEE était un appareil du type Super-Scorpion HIWAY, avec toutefois plus de pénétration et un peu moins de maniabilité.
Le COMANCHE, lui, se distingue par son ouverture de 125°, son montage très rapide, type «SKYLINE» et sa découpe de voile très pure. Les bouts d'ailes elliptique qui existent sur les premiers COMANCHE sont désormais abandonnés.
Les lattes sont du type semi-souples, c'est-à-dire en alu et en forme sur l'avant, puis en fibre souple sur l'arrière. Le fourreau inférieur de bord d'attaque constitue une double voile à 30% et le profil est du type très cambré, avec le point de cambrure maximum très en avant. L'appareil possède vraiment un excellent taux de chute mais malheureusement du fait de ses 6,6 d'allongement et de sa voile très tendue, le constructeur n'a pas pu en faire une machine maniable. Il nous faudra donc faire quelques efforts pour tirer des performances brillantes du COMANCHE."
Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Phoenix Lazor 2
Français Extrait du magasine Finesse 10 de l'époque :

"Bien que peu vendu en France, le LAZOR 1 a eu un grand succès aux Etat-Unis après les expériences
ratées du MARIAH et du PHOENIX 12.
Le LAZOR II se caractérise par un angle d'ouverture de 130°, des bouts d'ailes elliptiques, des floatings «à menbrane» et une transversale flottante. (Ce système apparut pour la première fois sur le Poenix Mariah) Il possédait une très bonne maniabilité, un bon taux de chute et une très grande plage de vitesse.
Le LAZOR II ne diffère pas énormément du LAZOR 1mais un certain nombre de points ont tout de même été modifiés:
- la structure est plus légère
- le montage est amélioré.

Le montant est maintenant pliant, Bill Bennett a fini par comprendre... On peut tout de même dire que ce montage reste peu pratique du fait du système employé pour fixer les transversales et les floatings, surtout à cause de l'absence de push-pin.

- Les lattes sont maintenant évolutives en fibre de verre. Les deux lattes centrales sont métalliques en forme ainsi
que les deux lattes en bout d'aile au niveau des floatings.
- Le rendement est meilleur, aux dires du constructeur.

Le LAZOR Il est donc une aile intéressante, assez facile d'emploi, possédant un des meilleurs compromis
actuel: Pénétration-Maniabilité."
Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Mouette 20e
Français Les Mouettes sont des ailes "cylindro-côniques", c'est à dire que les bords d'ataque étaient incurvés dans leur partie avant (cela se voit bien sur la photo). cette particularité leur donnait une bonne stablité et une vitesse de vol très faible, très appréciée des pilotes débutants, ainsi qu'un taux de chute très faible en comparaison avec les ailes de cette époque. C'étaiy l'aile des premiers "soarings". Envoyer traduction
English

Deltaplane Deltaplane : Select
Français Aile très performante à son époque, comercialisée par Pacific wings à Oderen. Bon taux de chute, et surtout une des plus rapides. On pouvait atteindre 80+ km/h sans effort démesuré. Très maniable également. Le grand modèle était stable spirale, ce qui n'était pas le cas de la petite taille, qui n'avait pas de poche de quille si je me souviens bien. Envoyer traduction
English
Page : 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54  55  56  57  58  59  60  61  62  63  64  65  66  67  68  69  70  71  72  73  74  75  76  77  78  79  80  81  82  83  84  85  86  87  88  89  90  91  92  93  94  95  96  97  98  99  100  101  102  103  104  105  106  107  108  109  110  111  112    haut