Delta Club 82 école de deltaplane près de Toulouse Montauban
Apprendre à voler en deltaplane - Trouver une école de deltaplane
Baptême de l'air en deltaplane près de Toulouse Montauban
Météo vol libre
Bibliotheque du Deltaplane
Photos de deltaplane
Vidéo deltaplane
Sites de vol libre
Occasion vol libre : deltaplane, parapente...
Les ailes et les fabricants de deltaplane
Forum du deltaplane


Le Delta CLub 82 est aussi sur Facebook
Ecole de deltaplane dans la région de Toulouse - MontaubanAgendaDivers deltaplane et vol libreDelta Club 82 Ecole de deltaplane

>>> Forum du deltaplane

  Répondre à ce sujet
Qualif bi
Alain Vizille
Ecrit le : 26 janvier 2022 à 14:14
Citer


Messages : 142
Inscrit le : 19 juin 2012



Bonjour à tous.
Petite question bête....
Est-ce qu'à 58 ans on est trop vieux pour passer une qualif-bi?
30 ans de delta, je bosse dans le bâtiment depuis 43 ans, donc assez en forme, mais les années sont là.
Une qualif-bi, parce qu'on ne trouve plus de moniteur.
Bientôt les baptêmes en delta n'existeront plus.
Votre avis m'intéresse.
A+ bons vols à tous .
Alain.
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Longchamp
Ecrit le : 26 janvier 2022 à 18:09
Citer


Messages : 387
Inscrit le : 10 février 2006



Salut Alain, j'ai vraiment envie de te dire si tu le sens, fonce. Ensuite le moniteur qui va te former aura forcément le bon avis, te dira rapidement si tu peux envisager de continuer après quelques essais en pente école. Vas au bout de ton idée, ensuite, oui, c'est une lourde responsabilité mais tu le sais et tu sais faire après 30 ans de pratique. Aussi je pense que si tu l'envisage c'est que tu te sens capable de le faire et que tu as confiance en ton pilotage. J'ai fait 25 ans de delta et arrêté à 70 ans. Je sais que je n'aurai jamais envisagé de piloter en bi. En revanche en ULM c'est beaucoup plus simple puisque toute la formation se fait avec l'instructeur place arrière.
Bon courage pour les remontées d'aile et bons vols.
@+
André
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
denisl69
Ecrit le : 30 janvier 2022 à 19:27
Citer


Messages : 3
Inscrit le : 22 mars 2015



Salut Alain, pour ma part, j'ai 63 ans, 33 ans de vole dont 20 ans de BI, j'ai arrêté le BI à 61 ans, car je commençai à douter physiquement, techniquement un Bi-place est plutôt simple à piloter mais bien plus physique avec beaucoup d'inertie (d'au temp plus si le passager est lourd), de plus au décollage, tu doit fournir toute l'énergie pour les cas ou le passager ne prend pas en charge (et ca arrive assez souvent et sans prévenir), alors si veut essayer OK, mais un conseil, en avançant dans l'âge, ne prend pas trop lourd (pas plus que ton poids)

pour info, je viens de mettre en vente mon SPHYNX BI sur le site

cordialement

@ plus Denis
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Alain Vizille
Ecrit le : 30 janvier 2022 à 19:43
Citer


Messages : 142
Inscrit le : 19 juin 2012



OK! 👌merci pour vos réponses.
Perso si je fais du bi ( j'ai une toute petite expérience du bi, qui remonte à loin), ça sera exclusivement sur le déco nord de St Hilaire,
Et avec une spirale 23. L'aile est loin d'être performante, mais elle pardonne assez bien les erreurs.
Enfin d'après ce que je connais de cette aile.

Si vous avez une spirale bi en bon état qui traine....faites moi une proposition.

Merci 🙂
Bons vols.
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Deltalab
Ecrit le : 01 février 2022 à 16:53
Citer


Messages : 19
Inscrit le : 08 mars 2015



Salut Alain. J'ai commencé le biplace voici 33 ans avec une Spirale 23... alors mon conseil: prends plutôt une aile avec transversale flottante, Medium, Sphinx, Falcon, etc. Elles sont plus maniables, donc plus sûres et tu pourras plus facilement régaler ton passager avec un peu de thermique. Cordialement Laurent
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Alex
Ecrit le : 04 février 2022 à 13:35
Citer


Messages : 96
Inscrit le : 31 mai 2006



Si tu es en forme et que tu as un bon niveau technique, pour moi pas de problèmes.
Par contre je te conseille, comme à tout biplaceur, de bien choisir les conditions de décollage : un décollage bien pentu, de la brise suffisante au déco, et un bon atterro ou tu peux faire roulettes, si les conditions ne sont pas là il faut savoir renoncer (encore plus qu'en solo)
perso je n'en fait que si c'est parfait (mais je suis plus vieux biggrin.gif )
a+
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Deltalab
Ecrit le : 04 février 2022 à 22:06
Citer


Messages : 19
Inscrit le : 08 mars 2015



Comme j’aime mettre un peu de rationalité dans mes décisions, voici le petit calcul que je pratique et que j’enseigne pour décider du décollage en biplace :
A : Pente faible (1 point), moyenne (2 points), raide (3 points)
B : Vent nul (0 point), faible (1 point), moyen (2 points), fort (3 points)
J’additionne et ça m’indique qui je peux emmener : avec un total de 1 point je ne peux prendre qu’un passager facile (léger qui court bien), avec 2 un passager moyen, avec 3 un difficile (lourd, qui ne court pas bien).
Important : pour les biplaceurs en formation, ou qui pratiquent peu, ou encore qui se sentent vieux... je recommande d’enlever un point au total A+B, je l’appelle le point bonus (une marge de sécurité).
Laurent
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Jean-Philippe
Ecrit le : 06 février 2022 à 01:06
Citer


Messages : 38
Inscrit le : 05 septembre 2013



Bonjour,

Personnellement je rejoins plutôt Alex que Laurent pour savoir qui je peux faire voler en bi, à quel endroit et à quel moment.
En effet comment peut-on savoir si le passager va courir ou pas ??
Je pratique le biplace depuis plus de trente ans et je peux affirmer (c'est rare) biggrin.gif qu'on ne peut absolument pas prévoir si le passager participera ou pas à la course d'élan.
C'est donc pourquoi je mets toutes les chances de mon coté pour le décollage en choisissant un site et des conditions aérologiques appropriés au poids de la personne à faire décoller.
Je n'hésite pas à renoncer, c'est vrai c'est difficile à expliquer au passager, mais je le fais avant de partir sur le site : on n'est jamais surs de voler à 100 %. Il y va de la sécurité pour le "couple" pilote passager. C'est du vol libre, on n'a pas de moteur pour embarquer la personne.
Pour l'atterro effectivement, maintenant qu'on pose roulettes, il faut choisir un terrain adapté et ça pose vraiment tranquille. Pas trop de questions à se poser à part la cohabitation parfois avec d'autres volants qui n'ont pas le même plan de descente.
Et vive le biplace delta ! C'est vraiment génial de faire découvrir cette activité magnifique !
Jean-Philippe.
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :
Options du sujet Répondre à ce sujet