Delta Club 82 école de deltaplane près de Toulouse Montauban
Apprendre à voler en deltaplane - Trouver une école de deltaplane
Baptême de l'air en deltaplane près de Toulouse Montauban
Météo vol libre
Bibliotheque du Deltaplane
Photos de deltaplane
Vidéo deltaplane
Sites de vol libre
Occasion vol libre : deltaplane, parapente...
Les ailes et les fabricants de deltaplane
Forum du deltaplane


Le Delta CLub 82 est aussi sur Facebook
Ecole de deltaplane dans la région de Toulouse - MontaubanAgendaDivers deltaplane et vol libreDelta Club 82 Ecole de deltaplane

>>> Deltaplane DISCUS


Accueil bible » Deltaplane : Discus

Si vous avez des informations complémentaires (ex : spécificité du pilotage, particularités diverses, photos...) sur le deltaplane Discus fabriqué par Aeros, ajoutez votre commentaire (en bas de page) ou écrivez nous:

Fiche deltaplane : Discus
Nom :
DISCUS
Fabricant :
Aeros
Année :
2003
Niveau de pilotage :
Intermédiaire
Manuel :
discus.pdf
Document(s) :
-
 
Modèle :
12
14
15
Surface (m²) :
11.6
13.7
14.7
Envergure(m) :
9.2
10
10.3
Allongement :
7.3
7.3
7.2
Poids de l'aile (kg) :
25
31
33
Poids pilote mini (kg) :
50
75
85
Poids pilote maxi (kg) :
80
115
125
Vitesse mini (km/h) :
30
30
30
Vitesse maxi (km/h) :
80
80
80
Finesse maxi (L/H) :
-
-
-
Vitesse à finesse maxi (km/h) :
     -
     -
     -
Taux de chute mini (m/s) :
     -
     -
     -
Longueur pliée (m) :
4.7
5.1
5.2
Longueur mini (m) :
3.8
4.1
4.2
Nombre de lattes :
22
24
24
Angle de nez (°) :
125
125
125

Commentaires

 
16/12/2003
[Traduction du commentaire original en Anglais]
Equivalent du Wills Wing U2 au point de vue performances et pilotage.

Le modèle "B" a un pliage court de 2.13 mètres (sans outils)


 
16/12/2004

bonne aile qui correspond à son progamme.Léger high-siding en virage, overdrive efficace.Excellent taux de montée en thermique.
Voir tout le reste sur oz report et deltaplane.info


 
27/05/2005

easy to land hangglider large flare window ,no high siding in thermal, good climbing and performance wery easy to speed up


 
20/07/2005

Aile intermédiaire "haute", moderne, intégrant les raffinements des ailes sans-mât des années 2000, mais déclinée avec un mât et un pilotage plus facile.
La différence avec une intermédiaire "basse" du genre Mambo se fait sentir :
- mise en virage un peu plus longue (inertie) et nécessitant un peu plus d'efforts, mais sans doute moins que sur un sans-mât ;
- rappel au neutre faible et la finesse à haute vitesse reste bonne, la différence avec les sans-mâts se creusant au delà de 60 km/h ;
- en tirant en finale, l'aile descend aussi bien qu'un Mambo, mais prend plus de vitesse pour la même pente et surtout restitue cette vitesse en un long palier, le drogue-chute peut être utile ;
- posé facile (fenêtre de poussé large ou évidente, vol lent possible), sauf que si on pousse (vraiment) trop tôt, ça remonte haut...
Vrille difficile mais possible, loop possible...
Prise de vitesse aile tendue facile jusqu'à 80-90 km/h en quelques secondes, très peu maniable une fois tendue.
En finale, à haute vitesse aile détendue, la maniabilité est très bonne (aucun problème pour faire des PTS serrées) mais attention au surpilotage.
L'instabilité spirale ("high siding" en virage) ne se fait sentir que pour des poids pilotes élevés et des inclinaisons fortes. A 82 kg de poids accroché sous le 148, je n'ai noté aucune instabilité spirale.
Montage debout ou à plat, mais ordre précis à respecter, même au démontage (par exemple, on ne peut pas désétarquer à plat !)
Mou dans les câbles lorsque l'aile est détendue, mais finalement pas gênant au déco. Gênant pour les déplacements au sol.
L'aile n'est pas très lourde, mais les montants lisses sans caoutchouc glissent suivant les gants utilisés.
Les embouts de lattes à levier rentrant dans un ourlet du bord de fuite sont supers, mais se déboîtent facilement si on les manipule de travers (et peuvent se casser).
Un kit de mise à niveau existe pour la rendre un peu plus perfo et un peu plus vive (abaissement des balestrons, augmentation du dièdre sur la seconde moitié du bord d'attaque, changement des câbles latéraux pour augementer le dièdre général).
Beaucoup de critiques positives sur les forums.


 
27/08/2005

Discus is very easy to take off, fly and land glider. During takeoff it's good idea to ease the bar little out after a few steps. It helps to takeoff in nil winds. Discus can fly with very low speeds. In thermals you can ease the bar out 15cm from your face. You can roll a lot in a thermal but if you don't ease out, sink rate is more than best you can get. I roll 50-60 degrees and it is still lifting if i ease the bar out.
In gliding with full VG i think best glide speed is 40-45kph, my experiments are still going on. Glide performance on 60kph is acceptable ~1:10(It's unable to determine the real glide ratio in tubulent or thermal air, i didn't experienced nil air, the numers are not totally correct).
I tried some speedruns. I attained 80kph in straight diving (i'm lower side of the weight limit, My harnes and me are totally: 70kg), not tested in turn (actually it should be more speedy). When I reach high speeds wing tips are getting wavy because-of wingtip tubulence, i think this effect can fray the sail in long term.
In landing using 1/4 VG is good idea. It helps your flare timing. I was wacking everytime in landing but i found and fixed my mistake. My mistake was holding uprights i bit low (near my shoulders), i holded a little upper and everything got better. I'm landing with no step in nil wind. If you get a little more uprights and little ease out before flare, glider finds its flare point and you can land perfectly by pushing when it wanted :)

Happy flights...


 
03/11/2005

infos du site aeros
lien : valide au 3/11/2005

Discus 15
poids total sous l aile – 100 kg, harnais – Aeros Racer, temperature au sol – 12°C, VG on
finesse maxi – 11,9
taux de chute mini – 1 m/s vers 38 km/h
avec -2M/S vers 62-63 km/h



 
03/11/2006

En complément et correction de mon commentaire laissé en mai 2005 (après un vol d'essai seulement).
- mise en virage : les efforts sont importants si on est impatient et bourrin comme moi. Maintenant, je fais moins d'efforts en 1) donnant la commande sans insister 2) repoussant la barre pour ralentir et générer le changement de cap. Avant, j'attendais que ça veuille bien s'incliner en tirant dans le coin du trapèze... et là ça s'inclinait trop fort... mieux vaux un coup à droite, retour au centre et pousser la barre.
- avec le drogue-chute, si ton tire bien sur la barre, ça pose vraiment très court ! Mais attention, il faut alors anticiper le poussé (dès qu'on est revenu au neutre)
- le décrochage prévient : la barre devient dure à pousser et on sent une vibration dans l'aile.
- contrairement à ce que j'écrivais après un vol, au bout d'une dizaine, j'ai commencé à sentir et subir le "high siding" (instabilité spirale). Apparemment, il faut éviter toute glissade vers l'intérieur (le dièdre négatif transforme glissade en inclinaison) en repoussant bien la barre, voire en tendant un peu l'aile (1/4).
- tout ce que j'ai dit sur le dièdre était inversé : le dièdre est déjà négatif, donc le kit perfo pour rendre l'aile plus vive rend le dièdre plus négatif encore (le diminue, donc).
Je m'amuse bien avec, mais l'instabilité spirale est un peu fatiguante dans les thermiques turbulents.